NICOLAS COMTE

créateur et régisseur vidéo

Nicolas Comte suit une formation artistique à l'EESI (École Européenne Supérieure de l'Image), à Poitiers entre 2007 et 2012. Il participe, au cours de son cursus, à des stages auprès des metteurs en scène Cyril Teste, Anne Théron et Matthieu Roy. Après un DNSEP (Master) en Arts Numériques, et en parallèle de son travail en Art Contemporain, il initie des collaborations régulières avec ces derniers : depuis 2012 il réalise notamment les créations vidéos des spectacles de Matthieu Roy (Même Les Chevaliers tombent dans l'oubli et Days Of Nothing) et d'Anne Théron (Ne Me Touchez pas, Celles Qui Me Traversent et À La Trace).

La même année il entame une collaboration avec la metteuse en scène Angélique Orvain, qui se poursuit actuellement : ensemble ils créent Au Bord, 20 Novembre et récemment Ici le temps se déroule comme un joli papier-peint avec des petits sapins dessus (2021).

De nouvelles rencontres lui permettent régulièrement d'élargir son horizon créatif et d'expérimenter de nombreux dispositifs vidéo, ne cessant d'interroger le rapport que nous entretenons avec l'image. Depuis 2017 il travaille, notamment aux côtés du vidéaste Nicolas Doremus, à la création vidéo des spectacles de Marion Pellissier : Ça occupe l'âme (2017), Les Petites Filles (2019), et Dédale (2021). En 2017 également il crée la fresque vidéo, en peinture numérique, du spectacle La Résistible ascension d'Arturo Ui mis en scène par Pierre Sarzacq. En 2018, il réalise, aux côtés du metteur en scène Simon Le Moullec, la création vidéo du spectacle Issues. En 2019, il réalise celle du Projet Newman, avec la Compagnie Du Double. Enfin, 2019 voit le début d'une collaboration avec l'auteur et metteur en scène Charly Breton, qui se concrétisera dans la réalisation du spectacle Sous L'Orme (2021).

Il prépare actuellement la création vidéo des spectacles Iphigénie, mis en scène par Anne Théron et qui sera présenté au prochain festival d'Avignon In, ainsi que de Adieu La Mélancolie, mis en scène par Roland Auzet.

Photo-NicolasComte.jpeg